L'histoire cachée de la marque Black up - Septembre 2017

L'histoire cachée de la marque Black Up

La marque Black Up rencontre un réel succès aujourd'hui, elle se vend dans une soixantaine de pays avec plus de 750 points de ventes, en France métropolitaine, aux Antilles, au Royaume-uni et aux Etats-unis.

Cette fameuse marque de maquillage dédiée aux peaux noires et métissées a été crée à Paris en 1999 par un Ivoirien Farice Mahobo.

L'histoire de ce jeune Africain est plutôt surprenante et même révoltante.

Découvrez l'histoire de "Black up".

 

Fabrice Mahobo

 L'histoire de ce fondateur va certainement vous surprendre. 

Fraichement diplômé de la prestigieuse école de Make up "Christian Cheveau", il décide de lancer sa marque de maquillage pour les femmes noires et métissées: BlackUp.

Dès le départ, la marque  rencontre un franc succès et nécessite  davantage de fonds.

Les banques refusent de l'aider alors il se tourne vers des "Business angels"(des investisseurs).

La collaboration avec son investisseur va lui coûter chère. Son manque d'expérience aura eu raison de lui...

 

 

En effet, il se trouve que l'investisseur en question aura pris plus de place que prévu dans l'entreprise.

Les parts du jeune ivoirien dans sa propre entreprise ont subitement diminuées face à celle de l'investisseur.

Ce dernier, fait au fil du temps, mains basses sur la société. Si bien que Fabrice Mahobo fut réduit au rang de simple employé dans sa propre société!

En 2007, il fut ni plus ni moins licencié! Avec de surcroît l'interdiction d'entrer dans tous les points de vente Black up!

Imaginez-vous licencié et interdit d'entrée dans votre propre entreprise!!

 

Fabrice Mahobo a depuis entamé des procédures judiciaires contre ses anciens associés mais il veut aussi mettre en garde les nouveaux entrepreneurs en les incitant à s'informer et s'armer contre ce genre de procédé!

Laisser un commentaire

Écrire commentaire

Commentaires: 0
NEWSLETTER

Reçois en exclusivité tous nos articles !

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.